Avec
vous.
Pour
genève.

Genevoises,
Genevois,

Pour représenter le Canton de Genève à Berne et faire entendre la voix des habitantes et habitants de notre canton au Conseil des Etats, il faut de l’expérience, des compétences, une maîtrise des dossiers et un réseau de contacts étendu à Genève et à Berne. Je peux affirmer que je possède ces compétences indispensables.

Engagé pour la justice sociale, je mets mon savoir d’avocat au service des plus faibles. La dignité de chacune et chacun et l’égalité  entre les femmes et les hommes dans tous les domaines sont au cœur de mon action. Depuis toujours au côté des locataires, je défends leurs droits au parlement. Avec une conviction inébranlable, je soutiens une assurance-maladie juste, aux coûts contrôlés et aux primes limitées à 10 % du revenu, comme le souhaite la population de notre canton.

Déterminé à défendre le climat, la justice sociale et la dignité, je soutiens avec force des mesures contraignantes de limitation du CO2, une coopération internationale efficace orientée vers le développement durable ici et ailleurs et l’exigence de la promotion des droits de l’homme dans notre politique extérieure. 

Sensible aux enjeux spécifiques du Canton de Genève et de ses habitantes et habitants, j’ai œuvré sans relâche pour une Suisse ouverte, des mesures de protection du marché du travail en faveur des salariées et salariés et la Genève internationale.

Je réunis dans mon action les valeurs socialistes de justice de solidarité et l’intérêt de la population genevoise. 

Abonnez-vous à la newsletter et ne manquez aucune actualité de la campagne ! 

Participez directement à la campagne, engagez-vous comme bénévole ! 

Découvrez mon activité de Conseiller national et les projets que j’ai pour Genève !

Le programme

Imposer une réelle égalité salariale entre femmes et hommes par des mesures contraignantes.

Vous partagez ?

Introduire le mariage pour toutes et tous.

Vous partagez ?

Mettre en place un congé parental de 38 semaines.

Vous partagez ?

Investir durablement dans le rail et la mobilité douce.

Vous partagez ?

Mettre en place des politiques environnementales visant à atteindre un impact climatique neutre d'ici à 2045.

Vous partagez ?

Réduire le suremballage par des mesures imposées aux grands distributeurs.

Vous partagez ?

Introduire une taxe sur les billets d'avion au profit d'investissements pour le climat.

Vous partagez ?

Intégrer des formations qualififantes dans le cursus du chômage.

Vous partagez ?

Mettre en place une rente-pont pour les seniors au chômage jusqu'à l'âge de la retraite.

Vous partagez ?

Protéger les travailleurs et les travailleuses de plus de 50 ans en durcissant les critères encadrant les licenciements.

Vous partagez ?

Imposer une réelle transparence des coûts de la santé.

Vous partagez ?

Favoriser la formation et l'établissement de cabinents de médecins de famille.

Vous partagez ?

Réguler la production, la vente et la consommation de cannabis.

Vous partagez ?

Limiter les primes d'assurance-maladie à 10% du revenu du ménage.

Vous partagez ?

Renforcer l'AVS pour une hausse des rentes.

Vous partagez ?

Introduire un droit à une réduction du temps de travail pour les proches aidants.

Vous partagez ?

Renforcer la protection des locataires face aux résiliations injustifiées et aux loyers abusifs.

Vous partagez ?

Encourager l'acquisition d'immeubles par les pouvoirs publics afin de garantir des loyers abordables.

Vous partagez ?

Encourager les rénovations permettant des économies d'énergie sans répercussion des coûts sur les locataires.

Vous partagez ?

Soutenir la régularisation des travailleurs sans-papiers par l'extension de l'opération Papyrus au niveau fédéral.

Vous partagez ?

Quiconque travaille à plein temps doit pouvoir gagner décemment sa vie. Par conséquent, il faut introduire un salaire minimum et des rémunérations équitables, selon le principe «à travail égal, salaire égal».

Quiconque entend défendre et renforcer la démocratie helvétique doit plaider pour qu’elle gagne en influence là où se prennent les décisions les plus importantes. Force est de constater que c’est toujours plus le cas à Bruxelles.

Une politique des transports favorable aux hommes comme à l’environnement, doit se faire en réduisant le trafic motorisé individuel dans les villes et les agglomérations. Il faut transférer les transports de la route au rail et promouvoir la mobilité douce.

Le PS veut une politique familiale moderne et sociale. Cela implique, entre autres, la conciliation entre la vie professionnelle et familiale qui est essentielle pour les parents et également utile à l’économie.

La spéculation et la cupidité débouchent sur des loyers toujours plus élevés. Pour créer des logements abordables pour toutes et tous, il faut contrôler les prix des terrains et promouvoir les habitations à caractère social. Le sol national est un bien précieux et limité.

Tout le monde doit pouvoir avoir accès à une couverture médicale de qualité supérieure. Cela passe par une réorientation du système vers les besoins spécifiques de la population et un financement socialement supportable.

Un environnement sain est indispensable à la vie. Nous devons également nous en inquiéter pour les générations futures. La politique énergétique actuelle permet à des multinationales d’engranger de grandes fortunes.

La Suisse a toujours profité de l’immigration et elle en dépendra encore à l’avenir. L’objectif de notre politique d’intégration est de promouvoir l’égalité des chances et la participation à la vie publique, ainsi que de faciliter la coexistence entre la population indigène et étrangère.

Chaque enfant a droit à une bonne formation. L’école publique doit donc être la meilleure. Nous avons besoin de structures d’accueil extra-familial, de dispositifs préscolaires et parascolaires, d’écoles à horaire continu et un système intégratif.

Une société ne fonctionne que si toutes et tous disposent de véritables perspectives. Cela implique l’égalité entre femmes et hommes et la protection des droits fondamentaux. Tant que les femmes consacreront la majeure partie de leur force de travail à des activités familiales non rémunérées, elles seront écartées des plus hautes positions de la hiérarchie professionnelle.

La paix et la justice ne peuvent être obtenues qu’à l’échelle mondiale. Figurant parmi les pays profitant le plus de la globalisation, la Suisse doit assumer sa responsabilité sur le plan international et contribuer à l’édification d’un monde plus juste et plus paisible.

Mettre en place un filet social solide est d’une importance primordiale pour le fonctionnement d’une société solidaire. Tou-te-s celles et ceux qui ne sont plus en mesure, momentanément ou à long terme, de maintenir leur niveau de vie ont droit à la sécurité sociale.

mes dernières actualités

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this